Guy Patin et ses interlocuteurs : Le “Manuscrit de Vienne”

GuyPatinDemi-journée d’étude organisée par le GRIHL, samedi 14 décembre 2013, 9h-13h
Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Salle de l’Ecole doctorale, Max Milner, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e

Le médecin et érudit Guy Patin (1601-1672) est l’auteur de tout un ensemble de cahiers manuscrits dont on trouve diverses copies dans plusieurs bibliothèques européennes. On les nomme souvent, par commodité, les « papiers Patin ». D’une copie perdue ont été tirés les Naudeana et Patiniana (1701 et 1703) qui ont marqué le genre des « ana » et ont joué un rôle important dans la constitution d’un corpus de textes érudits du siècle précédent, où la libre pensée du siècle des Lumières apercevait sa propre genèse. Plus tard, à partir de la fin du XIXe siècle, cette littérature est mobilisée pour identifier les caractéristiques propres aux activités confidentielles des savants « libertins » (« libertins érudits » selon la formule de René Pintard).

Le manuscrit de Vienne (Stadtbibliothek, codex 7071 – Hohendorf 133), peu exploité par l’historiographie (à l’exception notable de Pintard), montre que les originaux de Patin offraient une bien plus grande richesse et diversité de matériaux.
Il est aussi le seul à donner des indications précises sur la manière dont opérait Patin dans la rédaction de ces cahiers, où il consignait d’abord des informations délivrées oralement par de savantes relations : « Monsieur Naudé ayant esté douze ans en Italie est enfin revenu à Paris l’an 1642, le 12 mars et le 19, m’estant venu voir il m’a appris ce qui s’ensuit… » ; « Le Lundy 1er Juin 1643, j’ay vû Mr. Grotius, Ambassadeur de Suede en son logis, qui comme il est un des scavans hommes du monde, m’enseigna quantité de belles et bonnes choses, dont en voicy quelques eschantillons »…

Cette matinée d’études sera consacrée à la fois à cerner la spécificité et à explorer les contenus de ses cahiers, constitués de notices concernant la vie savante, les livres, la religion, etc., et dont leur auteur pensait qu’elles ne pouvaient recevoir une forme imprimée.

Programme :

Jean-Pierre Cavaillé (Grihl, EHESS Toulouse) : « Réflexion sur le statut des Papiers Patin »

Laurence Giavarini (Grihl, Centre Chevrier, Univ Dijon) : Que voit-on dans les Papiers Patin ?

Frédéric Gabriel (ENS Lyon) : « Remarques sur les assignations d’identités confessionnelles et l’hétéropraxie dans le manuscrit Patin de Vienne de Vienne : critique textuelle et factuelle »

Alain Mothu (CELF, Univ. Paris-Sorbonne) : « Naudé et l’irréligion dans le manuscrit Patin de Vienne »

Didier Foucault (Univ Toulouse 2 Le Mirail) : « La présence de Vanini dans le manuscrit Patin de Vienne »

Modératrice :Sophie Houdard (Grihl, Univ. Paris 3 Sorbonne nouvelle)

Les interventions ne dépasseront pas 20 minutes afin de laisser une large place à la discussion

Journée organisée par Jean-Pierre Cavaillé, Sophie Houdard et Cécile Soudan dans le cadre du projet européen ENBaCH (European Network for Baroque Cultural Heritage, www.enbach.eu)

Contacts :     cavaille@ehess.fr, sophie.houdard@univ-paris3.fr, csoudan@ehess.fr

Programme



Cite this blog post
Cécile Soudan (2013, December 2). Guy Patin et ses interlocuteurs : Le “Manuscrit de Vienne” ENBaCH. Retrieved June 24, 2024, from https://doi.org/10.58079/o8gd